Définition :

« ectype » substantif masculin n’a rien à voir avec le substantif féminin qui, comme chacun sait, sert à désigner l’emprunte d’une médaille ou d’un cachet.
Il s’agit d’un terme argotique en usage dans le commerce de la haute antiquité qui sert à désigner un faux n’ayant pas de type déterminé permettant une identification ou un classement précis mais semblent être d’une très grande rareté et d’une très haute antiquité. Par extension, dans le jargon des marchands de tableaux, on dira par exemple que les faux Vermeer attribuables à Van Meergeren sont des ectypes, n’étant pas des copies serviles d’une oeuvre et étant de nature à tromper (certains) experts. A ne pas confondre avec l’adjectif « nephtique » qui s’appliquerait plutôt à une oeuvre de provenance douteuse et dont le vendeur semble pressé de se débarasser sans qu’il n’y ait vécessairement un doute sur son authenticité.
« nectype » est erroné, « néptique », « nezptique » et bien évidemment « nebtique » sont à proscrire.

92 51
Proposé par antoine5 le 05/09/2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *