Définition :

Oeuvre littéraire à plusieurs mains. En général entamée sur un forum par un membre déjanté, chacun continue s’il le souhaite. Le début est le plus souvent assez classique, il reprend si possible les codes du conte classique, ou bien les détourne. La suite dépend du tempérament des participants, mais peut très bien déraper rapidement dans l’absurde ou le surréalisme. Ce genre de dérapage est d’ailleurs plus que toléré, il est même vivement encouragé, car c’est en lui que réside tout l’interêt d’un moment de lyrisme.

Le but du jeu est de rendre l’histoire la plus compliquée possible – mais sans excès. L’idéal est de faire intervenir assez peu de personnages, mais d’entrecroiser les intrigues, de les séparer puis de les réunir, de reprendre une piste oubliée depuis longtemps… On peut aussi situer l’intrigue dans un monde fantastique, par exemple mélange de science fiction et de jeux vidéos. Les personnages et les situations peuvent être aussi bien purement fictifs que librement inspirés de la réalité, c’est-à-dire des membres du forum, de l’actualité…

Lorsque il est fait mention d’un lieu particulier ou d’un personnage réel dans un passage, les mieux placés pour en parler sont ceux qui ne le connaissent pas du tout, le but étant d’obtenir un décalage entre la description et la réalité, dont seuls les initiés pourront comprendre le sens profond.

Il est tout à fait autorisé, et même recommandé, de violer toutes les lois de la physique, de la logique et de la rhétorique.
Il est assez fréquent qu’un participant confonde un personnage avec un autre, ou bien le nomme différemment. Ces confusions sont souvent très intéressantes à exploiter. Ainsi, on peut lier télépathiquement une voiture et une agente secrète, faire apparaître un doberman simultanément en deux endroits différents, lui donner une double identité, etc…

Lorsque plusieurs moments de lyrisme ont été écrit, il est très intéressant de faire des « cross overs » entre eux, c’est-à-dire de faire intervenir des personnages d’un moment de lyrisme au milieu d’un autre, de glisser une allusion à l’un d’entre eux, ou de faire un parallèli

94 51
Proposé par xawaou le 21/06/2005

Un commentaire

  1. Ounchisky

    Wouhou, j’adore cette définition !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *